ASSILASSIME S’AJUSTE FACE A LA PANDÉMIE DU COVID 19

Comme une fatalité inexorable, le déferlement du corona virus sur les continents l’un après l’autre, a fini par atteindre malheureusement l’Afrique aussi il y a quelques semaines. Le tout premier cas au Togo a été détecté vers la fin du mois de février ; et à ce jour du 27 mars, le pays en dénombre officiellement 25 ! L’heure est grave et les autorités de la santé semblent prendre la mesure du désastre qui se profile à l’horizon si des mesures idoines ne sont pas prises. Chaque entité sans égard à son envergure est appelée à se mettre en ordre de bataille pour combattre ce mal afin d’en réduire un tant soit peu les conséquences funestes.

Assilassimé Solidarité soucieux de la protection de son personnel ainsi que de ses cibles qui se comptent parmi les plus vulnérables a initié diverses actions et mesures dont les plus marquants sont :

Se laver les mains devient obligatoire et l'agent de sécurité au siège y veille!
Se laver les mains devient obligatoire et l’agent de sécurité au siège y veille!
  • Edition d’affiches d’information sur les mesures barrières et moyens de prévention : Ces affiches ont été distribuées à tous les responsables d’agence qui les ont affichées aux façades et panneaux de leur agence.
  • Organisation d’une séance de sensibilisation aux responsables d’agence et tout le personnel de la direction sur le COVID 19 : Chaque responsable d’agence à son tour a dupliqué cette formation au sein de son agence à l’endroit des animateurs et du personnel d’appui.
  • Mise à disposition du personnel de masque de protection, gangs et solutions hydro alcooliques.

Installation de dispositifs de lavage de mains devant chaque agence de manière que chaque personne qui rentre, (personnel, bénéficiaires ou visiteurs) doit systématiquement se laver les mains avant l’accès aux locaux sous la surveillance des agents de sécurité .

Par ailleurs, en conséquence des mesures de restriction imposées relatives aux regroupements de personnes dans le pays, toutes les activités de formation avec les bénéficiaires ont été suspendues à partir du lundi 23 Mars.

Cependant, en vue de continuer les collectes de remboursements de crédit auprès des emprunteurs actifs, les animateurs, avec leurs équipements de protection individuelle, doivent plus souvent faire du porte à porte quand les versements auprès des membres de bureau des groupes ne sont pas assurés comme préconisé.

Face à toutes les incertitudes que suscite ce fléau, et par anticipation de ses retombées fâcheuses sur le portefeuille fragile de l’institution, il est décidé aussi de suspendre provisoirement les nouveaux décaissements de crédit sauf pour les crédits agricoles. Des réflexions se poursuivent pour trouver des formules permettant de ne pas pénaliser des bénéficiaires dont les activités ne sont pas trop tributaires des mesures de restriction et qui peuvent se poursuivre.

La direction mobilise tout son personnel à se serrer les coudes, à rester attentif et créatif afin que la traversée indubitablement tumultueuse de cette période de crise sanitaire ne débouche pas sur une catastrophe irrémédiable pour tous !

Leave a Comment